Avant de vous prendre en photo je vais vous raconter mon parcours.

Salut Vincent donc. Trente-cinq ans passés, un gout prononcé pour le sport et pour les bonnes choses !

Aujourd’hui en Rhône Alpes sur Annecy, je suis originaire du sud de la France dans le Var. Et je pense être assez bien adopté dans la Yaute !

Marié à une pure souche et papa d’un petit annecien, je suis attaché à cette région où j’habite depuis déjà 6 ans.

Il faut dire que même si la mer est importante dans ma vie, les lacs d’Annecy et du Bourget comblent la distance.

La mer d’ailleurs est un pilier dans ma vie et même si aujourd’hui je vois plus souvent les montagnes j’ai été un marin aguerri avant de venir ici.

En effet par rêve d’aventure et aussi par valeur telle que la camaraderie, je me suis engagé en sortie d’étude dans la marine Nationale. Et plus précisément dans les sous-marins dit SNA.

Et je dois dire que j’ai vu du pays, vécu intensément et aussi profité de cette jeunesse privilégiée mais pas facile tous les jours.

Profitant des escales pour plonger en apnée principalement et des permissions pour voyager encore et encore !

Et comme tout à une fin, après être quand même fatigué par cette vie trépidante, je me suis tourné vers les montagnes et le lac d’Annecy.

 

Et la photo dans tout ça !

Sans vouloir rejouer le couplet de l’enfant photographe avec son grand-père, et bien mes premiers souvenir de photo sont quand même liés à mon enfance… En effet c’est dans mon école primaire que j’ai mes premiers souvenirs de photographie. A l’époque mon école disposait d’un petit laboratoire et je me revois à la lumière rouge développer mes premiers tirages.

Ensuite la photo m’a animée durant mes colonies, lors de certains moments durant mes études ou lors de mes classes dans l’armée.

Mais c’est réellement avec la naissance de mon fils que j’ai redécouvert ma passion pour l’image qui était enfouie par ma vie sous-marine, ou plutôt immergée !

Ainsi à la naissance d’Olivier, j’ai réalisé les faires parts, essayé des mises en pages et imprimé des photos.

Devant le succès de ces premières images, des amis m’ont demandé de couvrir leur mariage…. Stress et fierté m’ont guidés vers mes premières prestations.

Aujourd’hui j’ai la chance de développer ma passion, la photo sociale. Cet art qui consiste à rendre les moment uniques, éphémères en patrimoine familial.

 

Le sport et les bonnes choses.

Avec ma femme vers Port-Cros en apnée

Comme vous le savez maintenant je pratique la plongée et plus particulièrement l’apnée. Sport qui demande beaucoup d’humilité et de respect. Ainsi je pratique depuis 5 ans en club dont j’ai été le président pendant une saison. Une sacrée expérience !

Ce sport se complète très bien avec un sport aussi à la mode le CrossFit.

Véritable moyen de se faire une bonne voir même une très bonne condition physique j’aime l’effet de groupe et le dépassement de soi.

Très complémentaires ces deux activités me permettent de me recentrer sur moi-même et d’être aussi ouvert aux autres.

Indispensable dans la photo sociale !

Et pour les bonnes choses il faut comprendre bien manger. Entre amis et le plus souvent c’est moi le cuisto. Le tout agrémenté d’un bon vin rouge.

Sans faire le connaisseur, j’apprécie le vin tonique souvent du sud, il me rappelle le chant des cigales, les grillades et les coups de soleils !

 

Ma famille

Photo de Thomas Vigliano – instant insolite – pendant mon mariage.

Je suis papa d’un petit Oliver. Véritable mini moi, il aime les photos de son papa. C’est mon plus grand fan !  Toujours à montrer mes photos du doigt en disant « c’est bo, c’est papa qui la fait ? ».

Et évidemment j’ai la chance de partager ma vie avec Magali. Ma femme est toujours là, soutient indispensable ! Elle m’aide au quotidien dans ma vie de photographe, bienveillante et sensible elle apporte un avis éclairé sur mes photos et sur le développement de mon activité. Sans elle vous n’auriez jamais vu mes photos.

Voilà donc le portrait de famille !

Et si maintenant vous me parliez de votre mariage ?